Madame Walter

        Madame Walter va être un des tremplins de Bel-ami.

1. Portrait physique

        Madame Walter est une femme assez âgée, grasse mais jolie. Elle a de la raison et est discrète, sûre, bonne, dévouée, bienveillante et tranquille.

2. Portrait moral

        Nous allons l'étudier sous deux facettes, celle d'une "vieille maîtresse acharnée" : une victime, et celle d'une femme utile.

2.1. Une "vieille maîtresse acharnée": une victime

        Madame Walter n'est qu'une petite bourgeoise sans désir ni espoir, elle ne vit que pour son mari pour lequel elle n'a aucun sentiment.
        C'est une proie facile pour ce chasseur. Malgré ce que lui a dit Madeleine sur cette femme, il essaie quand même de la charmer et y parviendra. Pour une fois, Madeleine s'est trompée.
Madame Walter sera la maîtresse de Duroy. Cette passion aura un coté grotesque dont Bel-Ami souligne les naïvetés, les petitesses sociales, l'inexpérience amoureuse qu'elle traduit par des lettres "niaisement folles" et des mots d'amours encore plus fous.
        Aux bornes de la démence, elle ne pourra parer les coups qui achèvent de la détruire quand sa fille lui annonce son mariage.
La passion sombre dans tous les débordements qui dévalorisent un sentiment.

2.2. Un femme utile

        Cependant, malgré ses futilités, elle peut révéler de grandes qualités de finesses et de savoir-faire. Elle sait donner confiance à Duroy: "vous feriez avec vos souvenirs une charmante série d'articles". Grâce à elle, Duroy, le petit reporter, deviendra un redoutable chef des échos.
Pour sa romance, elle découvrira mensonges et supercheries qui permettront à notre héros de passer pour plus fort.
        Ce personnage se montre capable d'intelligence politique par amour pour Bel-Ami. Pour créer ce personnage, Maupassant s'est inspiré de plusieurs de ses conquêtes.

Retour au sommaire

Personnage précédent                                                                                                                 Personnage suivant