LE CLASSICISME

 I/ La littérature classique

- Courant esthétique représenté par les écrivains de la seconde moitié du siècle et qui regroupe des oeuvres se référant aux chefs-d’œuvre de l’Antiquité gréco-romaine. Les écrivains de cette période avaient pour ambition l’imitation des Anciens.
- C’est le romantisme qui a créé la notion de classicisme en en rejetant les principes esthétiques (Cf. Victor Hugo, préface d'Hernani).
- Le classicisme est défini comme la recherche de l’harmonie et de l’équilibre, alliés à la pureté. On ajoutera la concision.
- Les œuvres des classiques (Molière, Les Femmes savantes et l'ensemble de son théâtre - La Fontaine et ses Fables - Racine, Phèdre, entre autres tragédies - Bossuet, ses Oraisons funèbres et autres Sermons - Boileau et son Art poétique - Mme de la Fayette avec La Princesse de Clèves) allient la rigueur de la composition, la précision et la clarté du style à la recherche du naturel, du vraisemblable et à la finesse de l’analyse morale et psychologique.
- Simplicité et naturel dans le style. Le plus grand peut-être : La Bruyère qui, dans ses Caractères, dresse un portrait impitoyable de ses contemporains. On évoquera aussi Pascal et Descartes.

II/ L’art classique

- L’art classique, qui trouve ses sources d’inspiration dans l’Antiquité gréco-romaine, s’oppose à l’art baroque, qui l'a précédé, par son refus d'un décor triomphal et pathétique et son sens des proportions.
- Il va connaître, en peinture, son apogée grâce notamment à Nicolas Poussin, auteur des Bergers d’Arcadie), et Claude Gelée dit Le Lorrain.
- En architecture, le style classique français (château de Versailles) servit de modèle à l’étranger. Un des monuments marquants de ce courant du XVIIème siècle demeure la Colonnade du Louvre.

III/ La musique classique

- Musiciens français du XVIIème siècle (Lully, Couperin, Rameau), mais également Purcell en Angleterre, Pachelbel en Allemagne et enfin Corelli et Scarlatti en Italie.
- Les mêmes caractéristiques - équilibre, clarté, élégance, maîtrise de l’expression - se retrouvent chez les musiciens européens du siècle suivant (Bach, Haydn, Mozart, Beethoven), même si on les assimile souvent au romantisme.

<< Retour au sommaire >>